Qu’est ce que les hôpitaux?

Matthieu 15 v. 29-31 : » Et Jésus quitta ces lieux, et vint près de la Mer de Galilée. Puis il monta sur une montagne et s’y assit là. Et une grande foule vint à lui, ayant avec elle des boiteux, des aveugles, des muets, des estropiés et beaucoup d’autres malades. On les mit aux pieds de Jésus, et il les guérit ; de sorte que la foule était dans l’admiration de voir que les muets parlaient, que les estropiés étaient guéris, que les boiteux marchaient, que les aveugles voyaient ; et elle glorifiait le Dieu d’Israël. »

Nous allons à la rencontre des patients lors de visites hebdomadaires dans le but d’apporter une écoute, du réconfort en leur présentant Jésus-Christ, tout cela dans le respect du cadre hospitalier. Tout homme dans sa vie peut-être confronté à la maladie à un moment ou à un autre, mais notre mission est uniquement de présenter LE Médecin des médecins, CELUI qui guérit, qui panse les blessures, qui restaure et qui redonne la vie:

JESUS-CHRIST DE NAZARETH!

 

Témoignage de la visite des hôpitaux :

 

Premier témoignage :

« De ce que je peux dire de ces 2 premiers mois de l’année c’est que j’ai pu distribuer 1 BJC et que nous avons soumis la convention au pôle juridique de l’hôpital M T. et nous sommes actuellement dans l’attente de son retour (nous remettons cela entre les mains du Seigneur).

Le témoignage le plus marquant c’est celui d’une dame qui avait eu un AVC et qui ne parlait plus, la tête tournée vers la fenêtre de l’hôpital je lui ai parlé de Jésus en disant qu’il l’aimait ,qu’il était présent pour elle et qu’elle n’avait besoin que de lui faire une place dans son coeur ensuite je suis partie et j’ai continué mes visites-

Je suis tombée sur une femme qui avait un problème neurologique lui enlevant la possibilité de marcher. Lorsque je suis entrée elle était toute pâle et me confiait qu’elle n’avait pas envie de parler ,qu’elle s’était rendue compte qu’avec cette maladie elle se renfermait de plus en plus sur elle et que son mari était idiot de lui faire autant de cadeau ,dont le dernier en date une voiture toute neuve, et qu’il était idiot d’être aussi généreux (ils hébergent la famille les frères, grand parents sans compter les enfants) elle a indiqué qu’ils étaient une dizaine à la maison à cohabiter et qu’il lui était difficile de vivre comme cela, bref elle avait juste envie d’être seule et de fuir les gens. Elle m’a raconté qu’elle est catholique et que son mari est bouddhiste et que sa fille avait des prédispositions pour sentir et voir le monde spirituel.

Quand le Seigneur s’est présenté a elle, l’envie de ne plus parler a disparu!! En confiance elle a repris des couleurs et j’ai prié pour elle. Elle m’a remerciée et m’a dit que cela lui avait vraiment fait du bien de parler et de s’ouvrir de nouveau. Je lui ai expliqué que ce qu’elle était en train de traverser était tout simplement l’ennemi qui la conduisait doucement mais sûrement vers la dépression et le suicide ( dans sa famille sur une dizaine d’enfants dont elle est issue, 3 sont morts en 2015 (suicide et cancer).

Lorsque je suis revenue le vendredi  revoir la femme âgée qui ne parlait pas, elle avait toujours la tête tournée vers la fenêtre mais son visage éteint était joyeux cette fois ci comme vivant. Elle essaya par tous les moyens de me faire comprendre qu’elle voulait la prière. Ce n’est qu’après 5 min que j’avais compris!!!!J’ai prié pour elle pendant qu’elle me tenait fermement les mains et les embrassait elle essuyait ses yeux. J’étais dans la joie de voir encore une fois la puissance de Jésus. Après avoir prié j’ai compris qu’elle était tourmentée ,en lui posant la question et je lui ai dit qu’elle ne devait pas avoir peur car personne ne peut ravir ce qui appartient à Christ. Je lui ai demandé si elle voulait une bible, elle m’a dit oui. Malheureusement je n’en avais pas sur moi et lui ai dit que la semaine suivante je reviendrai lui en apporter une si Dieu le permettait, elle a souri… Le Seigneur des seigneurs m’a enseigné la semaine suivante selon 1 cor 3: 6 que  c’est Dieu qui donne l’accroissement …j’ai eu beau faire le tour des chambres je ne l’ai plus revue !!  »

 

Deux témoignages du service réadaptation cardiaque

Deuxième témoignage :

« Lors de notre première visite début juillet 2015, nous étions accompagnées de la formatrice de l’association VMEH, avec qui nous collaborons pour les visites à l’hôpital ; nous sommes rentrées dans la chambre d’un homme d’origine indienne pour discuter, il nous a raconté son parcours de vie jusqu’à sa maladie.

C’était un homme sans histoire, courageux et très travailleur, il travaille dans le milieu de la restauration et vit en France depuis vingt-trois ans ; il est très reconnaissant de ce que la France lui a apporté car dans son pays il était en danger de mort ;  il nous a expliqué comment son arrêt cardiaque était survenu : c’était durant son service dans son établissement, il s’est senti mal et tomba au sol, il faisait alors un arrêt cardiaque, son cœur avait cessé de battre .

Aussitôt les pompiers sont arrivés et ont exécuté les gestes de premiers secours, accompagnés de massages cardiaques et on le transporta d’urgence à l’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges et là on lui fit une intervention chirurgicale à cœur ouvert.

L’opération s’était très bien déroulée et on le transféra à l’hôpital du sud-francilien de Corbeil dans le service de réadaptation cardiaque ,avec donc des séances de sport des cours de diététique suivis de bilans de santé.

Pendant qu’il nous expliquait le contenu de ses séances de sport je voyais la joie qui rayonnait sur son visage et je priais dans mon cœur pour lui , et là  le choc : il prononça cette magnifique phrase qu’ il était né une seconde fois  » en insistant ! Puis il rajouta  » comme Jésus j’ai ressuscité!!! »

La formatrice n’avait pas du tout saisi mais moi si ! Là j’ai su que le Seigneur était présent avec nous !

Malheureusement nous avons dû quitter la chambre, et je n’avais pas pu lui poser la question de savoir s’il était chrétien, mais j’avais remercié le Seigneur pour sa présence ce jour-là. »

Troisième témoignage :

Monsieur S.

« J’étais très touchée par cet homme à chaque fois qu’on allait le visiter; la formatrice et moi étions toujours bien reçues, il appréciait beaucoup notre démarche , et cela nous encourageait à continuer, il nous raconta son parcours de vie et ses soucis de santé qui avaient débuté deux ans et demi avant l’âge de sa retraite.

Monsieur S, était un homme courageux et très  travailleur, il vit dans le département de l’Essonne et se déplaçait tous les jours sur Paris pour se rendre à son travail dans le secteur de la propreté, il commençait tout juste sa retraite quand ses ennuis de santé prenaient de plus en plus d’ampleur : il devait suivre un régime sans sel et s’était compliqué pour lui de s’alimenter surtout par rapport à ses origines africaines.

Il était très fatigué et souvent abattu, on pouvait sentir dans sa voix qu’il regrettait beaucoup de choses dans sa vie.

Durant le mois d’août, notre association La voix des sans voix, faisait une pause dans les visites ; une période qui nous permettait de nous retrouver en intimité avec le Seigneur et nos familles.

À mon retour, j’ai repris les visites dans le même service et je revis  Monsieur S. dans sa chambre, toujours aussi aimable et accueillant, mais avec une perfusion au bras, cette fois-ci j’étais seule avec lui, et je me sentais plus libre pour discuter.

Je lui avais donc demandé pourquoi il portait cette perfusion, il m’expliqua qu’il n’arrivait pas à bien manger à cause de son régime sans sel et que cela l’avait affaibli, je commençais à lui parler de ma foi en Christ et cela l’avait touché, pourtant il était de confession musulmane : il trouvait d’ailleurs certaines choses incohérentes dans sa religion , comme le fait de se marier avec plusieurs femmes, ou alors le prix exorbitant pour accomplir le pèlerinage à la Mecque ; bref, je lui ai dit que j’allais prier pour sa guérison et  pour qu’il puisse rentrer chez lui rapidement, car il était là depuis quatre  mois, il était en effet le plus ancien patient du service à ce moment-là.

Depuis ce jour là, je ne l’ai plus revu, il était rentré chez lui et j’ai glorifié le nom du Seigneur !!!! »

Que toute la gloire revienne à Jésus-Christ pour Son œuvre! Loué soit son Saint Nom!

 

Début de la visite des hôpitaux :

Le Seigneur Jésus-Christ nous a mis cœur de démarrer une œuvre au sein de l’hôpital d’Evry sud francilien et par sa grâce cette porte s’est ouverte !Début juillet 2015, nous débutions l’œuvre, le Seigneur nous a remis deux services, la réadaptation cardiaque et le service neurologie.Cette magnifique et belle œuvre qu’il nous a confié en ce jour nous l’emmènerons à la perfection !

Que toute la gloire lui revienne !

sans-titre1 sans-titre2 sans-titre4 sans-titre7