Qui sont les SDF?

Le sigle SDF, repérable dès le XIXe siècle sur les registres de police est aujourd’hui massivement employé en France pour désigner la population sans domicile fixe. Le mot intègre les significations de sans-logis (absence de logement), de sans-abri (victime d’une catastrophe), de clochard (figure pittoresque n’appelant pas d’intervention publique structurée), de vagabond (qui fait plutôt peur), ou encore de mendiant (qui sollicite dans l’espace public). Des hommes isolés (les clochards), des familles (les sans-logis de 1954) et des phénomènes assez différents (absence de logement, spectacle de la déréliction dans l’espace public, mendicité, etc.) sont ainsi assemblés dans une même appellation. Lire la suite.

 

Sans-logis, mal logés : une fatalité ?

Aujourd’hui, se loger avec des petits revenus relève du parcours du combattant. Malgré les nombreux rapports qui dénoncent la crise du logement, peu de solutions sont mises en œuvre : les ménages atteignent les limites de leur solvabilité et l’ensemble du dispositif, de l’hébergement d’urgence au logement de droit commun, est saturé. Lire la suite.

 

SDF, l’urgence sans fin

Les centres d’hébergement d’urgence proposent un abri pour une nuit dans la perspective d’orienter la personne vers une structure adaptée de plus long séjour. Or aujourd’hui, ces orientations sont impossibles car le dispositif est engorgé et les centres d’hébergement d’urgence saturent à leur tour. Lire la suite.